Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2009

Signes du quotidien

Samedi, c'est lessive

P1000553.JPG



Et mots d'amour

P1000561.JPG




20:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mots

26/02/2009

Lumière au Palais des Archevêques à Narbonne

P1000605.JPG

25/02/2009

Sa majesté la crise à Aigues-Mortes

P1000604.JPG

23/02/2009

Chouette ! C'est Carnaval

Des robes et des bals, des vieilles et des jeunes. Dans la rue, des sorcières, des meuniers. Masques blancs enfarinés.
Dansez, chantez.
Sur les places, laissez-vous mener.

Le pétassou

0030-Petassou-Carnaval-de-T.jpg



Carnaval de Limoux
0120-Limoux-1976.jpg


(Photos Camberoque bien sûr).

21/02/2009

Les mots (de Dany Laferrière suite)

P1000525.JPGExtrait :
"Je trouve mes mots partout. Dans la rue, dans les livres. Ou simplement dans l'air.
Certains mots, même quand on ne les emploie plus, aiment rester dans l'air à flotter, attendant qu'un facétieux les attrape.
J'aime surtout les mots simples que les gens emploient souvent.
Il m'arrive de prendre un de ces mots, un mot constamment utilisé par tout le monde, un mot qui a roulé sa bosse et de me concentrer dessus jusqu'à ce qu'il devienne tout neuf. Comme un sou. Tiens, le mot sou par exemple. Trois lettres seulement et tu achètes ce que tu veux avec, enfin ce qui est achetable, car rien de ce qui a une vraie valeur n'est achetable (la mer, le ciel, la lune, la couleur jaune ou le coeur).
Faut quand même pas cracher sur le mot sou. Ce mot, j'aime l'avoir dans la poche. Je garde secrètement mon cahier noir parce que les gens que je côtoie ne comprendraient pas la passion naturelle que j'ai pour les mots.
Un tel luxe pourrait les effrayer. Ils comprennent bien la passion du pouvoir, de la politique ou de l'argent. Même les gens un peu sensés finissent par me demander d'écrire un livre. Pourquoi ne pas rassembler mes mots pour en faire une histoire ?
Le problème, c'est que je n'aime que les mots, pas autre chose.
Pas les phrases, ni les histoires.
Un mot dit tellement plus qu'une phrase ou une histoire. Quand je pars dans de pareilles dérives, c'est toujours difficile de m'arrêter. Je vis surtout dans ma tête. Très peu de gens savent vraiment à quoi je pense. On veut tellement me confiner dans un seul sujet (la politique), comme si mon cerveau n'était pas plus vaste que leur univers.
Je peux faire entrer l'univers entier dans un coins de mon cerveau. Mes émotions m'épuisent tant elles sont riches.
L'affaire, c'est que je suis un rêveur dans un pays où l'on n'aime pas les rêveurs. Et là je ne parle pas seulement du dictateur. Tout le monde combat le rêve et les rêveurs.
Je me demande si il y a un endroit au monde où on les accepte. Je voudrais bien y aller. Sûrement sur une carte imaginaire. Vieux Os au pays des merveilles. Mon livre préféré : l'histoire de cette petite-fille qui traverse le miroir.
Je ne demande pas grand-chose pourtant, simplement qu'on me laisse rêver en paix.
Je n'ai besoin de rien d'autre."

19:34 Publié dans 1 texte / 1 auteur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mots

20/02/2009

Ô, soleil couchant

P1000522.JPG

Au soleil couchant, entre dix sept et dix huit heures, à l'heure où les hommes d'affaires rentrent se coucher, poussettes et vélos sortent le bout de leur nez.
Au bord du Lez, ils se promènent.
Les amoureux s'étalent sur les bancs, à l'écart.
Les mouettes tapent la causette. Les étudiants s'installent, jambes pendantes, face au soleil, pour profiter des derniers rayons.
C'est l'heure de la promenade. Les vélos esquissent leurs derniers loopings.
On en profite pour admirer les hommes illustres, qui ont ainsi une deuxième jeunesse.
On se prend à rêver de plage et de sable chaud.

P1000519.JPG

 

P1000515.JPG

18/02/2009

Les temps ont bien changé

P1000439.JPG
Il y a une cinquantaine d'années, le vin était "un aliment".

On en faisait même la publicité sur les murs.

Aujourd'hui, on dit que ça donne le cancer.





Certains ont parfois des idées pour relancer la consommation,

mais ce n'est pas toujours une réussite.

P1000364.JPG

19:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vin

17/02/2009

C'est les vacances

P1000299.JPG

16/02/2009

La mer à boire

P1000295.JPG



Les mots (Dany Laferrière, in Le cri des oiseaux fous)

Ce que j'aime, c'est écrire. Rendre une ambiance avec des mots. Je suis fou des mots. J'ai un cahier plein de mots rutilants (mais les plus beaux sont les plus simples). Leur sens se trouve caché dans leur musique. Des mots comme lune, ciel, jaune ou coeur. J'aime le mot étincelle, qui me fait penser à une pluie d'étoile. Et tout de suite mon enfance m'éclate à ma tête. Je ne sais pas pourquoi, je pense constamment à mon enfance. Souvent, dans la journée, je vois flotter devant mes yeux le visage si calme de ma grand-mère, et cela me repose. J'aime la discrète puissance du mot étincelle. C'est un mot aussi élégant et féminin que le mot libellule. Ce n'est ni brutal, ni grossier comme le mot pouvoir. Par contre , le mot sexe n'a pas de genre à mon avis. Pourtant, il n'est pas neutre. Plutôt explosif...
Curieusement, je n'aime pas les dictionnaires.
Je n'accepte pas l'idée que l'on puisse définir les mots. J'ai recopié ceux que j'aime dans un cahier et je leur ai donné, à chacun, un sens personnel. Cela peut varier selon mon humeur. Le mot tristesse, par exemple, m'a toujours semblé un mot très gai, d'une gaieté imbibée d'alcool. Alors que le mot joie me fait terriblement peur ( un mot de deuil). La mort accompagne toujours la joie.
Alors que je vois des pierreries dans le mot tristesse, la lettre S étant pour moi, la plus raffinée de l'alphabet. Dès que je trouve un mot qui me plaît, je sors mon cahier noir pour le noter. Les mots pullulent. Ils sont partout et ils ont la vie dure. Certains ont traversé des siècles, certains ne vivent que le temps d'une saison. D'autres, morts il y longtemps, reviennent un matin dans la bouche d'un gosse qui ignore leur signification.

21:25 Publié dans 1 texte / 1 auteur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mots

15/02/2009

MAGUELONE

Photo002 (2).jpg