Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2009

Exposition au Musée Paul Valéry de Sète : André Blondel, un artiste trop tôt disparu

P1020734.JPG

J'abandonne brièvement les Rencontres photographiques d'Arles pour parler d'un artiste, André Blondel, exposé au Musée Paul Valéry de Sète jusqu'au 8 novembre.

Décédé à Paris à 40 ans (en 1949), il a passé plusieurs années, après guerre, à Carcassonne et à Sète où il a peint des dizaines de tableaux ; des natures mortes, des marines et beaucoup de portraits.

Son fils, Marc Blondel (non, pas le syndicaliste) redécouvre aujourd'hui le travail de son père et nous le fait partager.
Il s'est plongé dans ses carnets et a préparé un superbe catalogue aux éditions Actes Sud.
L'exposition, composée de nombreux oeuvres, est organisée autour de plusieurs thèmes : les portraits, les natures mortes, les marines, les paysages divers.

André Blondel, né en Pologne, est venu à Paris aux Beaux-Arts à la fin des années 20. Il est influencé par les expressionnistes allemants, les fauvistes, cubistes. A Sète, autour de Desnoyer,il fréquente d'autres membres du groupe "Montpellier-Sète" : Couderc, Descossy, Espinasse... Seguin est un de ses disciples.



P1020735.JPG


P1020736.JPG



P1020738.JPG


P1020739.JPG


P1020740.JPG


"L'exaltation que nous donne la couleur elle-même nous permet dans des moments de grâce de tout faire avec elle. Le seul lien entre mon corps et mon travail, dans cet état, ce ne sont pas mes mains et mes yeux mais mon sang."
André Blondel

P1020741.JPG
P1020761.JPG

P1020762.JPG

P1020764.JPG

P1020743.JPG

P1020744.JPG

P1020737.JPG

P1020746.JPG





29/08/2009

Arles : les natures mortes (et vivantes) de Véronique Ellena

P1020655.JPG
 
Une jeune artiste française qui a un talent fou. Ses photographies ressemblent à des natures mortes, des tableaux de la Renaissance, par leur lumière, la qualité des détails, l'intensité lumineuse qui s'en dégage.
Des petits bijoux clignotants.
 
 
P1020656.JPG
 
 
P1020657.JPG
P1020654.JPG

27/08/2009

Rencontres Photographiques d'Arles : souvenirs souvenirs

En voyant la rétrospective photo pour les 40 ans du festival d'Arles, on se dit qu'ils se vraiment bien amusés.

Un vent de liberté, d'amitié et d'échanges nourris flotte sur toutes ces images.

On reconnait, au hasard des clichés, Jean Dieuzaide, Raymond Depardon, Lucien Clergue, Roger Théron, Jacques-Henri Lartigue, Robert Doisneau et tant d'autres.

On retient ce repas au milieu des arènes, le baiser d'anniversaire, la photo en très bonne compagnie...

 

P1020604.JPG
 
 
P1020606.JPG
 
P1020608.JPG
 
P1020609.JPG
 
P1020611.JPG
 
P1020612.JPG
 
P1020613.JPG
 
P1020616.JPG
 
 
P1020614.JPG
 
P1020619.JPG
 
P1020620.JPG
 
P1020621.JPG
P1020622.JPG
 
Le mur d'affiches
 
P1020623.JPG

24/08/2009

Photographe, mon oeil !

P1020615.JPG
 
 
Un petit avant-goût des Rencontres photographes d'Arles qui fête ses 40 ans d'existence.
 
Demain, plein de photos !
 
Arles, un distillat de culture à haute dose. Ne pas trop en boire d'un coup, sinon on risque l'overdose.
 
Y aller doucement, comme avec un malade qui aurait peur de reprendre de sa drogue favorite.

22/08/2009

Il ne faut pas se fier aux apparences

P1020592.JPG



La plage, le soleil, le sable chaud, c'est bien mais ce n'est que la surface des choses.

Montpellier, l'Hérault, c'est aussi des requins non loin des côtes, des armes de l'ETA planquées dans d'anciennes mines, un corbeau qui envoie des lettres anonymes aux hommes politiques.



20/08/2009

Lire à la plage

P1020589.JPG
 
 
L'initiative du conseil général de l'Hérault est plutôt une bonne idée : dans des paillottes écolos et jolies situées en bord de mer, on peut s'installer tranquilement dans un transat pour lire un livre de son choix.
A disposition, un peu de tout : de la presse quotidienne, locale ou nationale, des BD, des romans, des beaux livres. Que demander de plus ?
D'autres paillottes disséminées un peu partout ?  ( Pour l'instant, il y en a une à Frontignan et une à Carnon)
Ce serait dans les cartons pour l'année prochaine.
 
P1020591.JPG
 
Et en prime, ça fait même de l'ombre pour ceux qui n'ont pas de parasols.
 
 
P1020590.JPG

17/08/2009

Lumière d'août

P1020587.JPG


Je n'attendais plus rien quand tout est revenu, la fraîcheur des réponses, les anges du cortège, les ombres du passé, les ponts de l'avenir, surtout la joie de voir se tendre la distance. J'aurais toujours voulu aller plus loin, plus haut et plus profond et me défaire du filet qui m'emprisonnait dans ses mailles.
Mais quoi, au bout de tous mes mouvements, le temps me ramenait toujours devant la même porte. Sous les feuilles de la forêt, sous les gouttières de la ville, dans les mirages du désert ou dans la campagne immobile, toujours cette porte fermée - ce portrait d'homme au masque moulé sur la mort, l'impasse de toute entreprise.
C'est alors que s'est élevé le chant magique dans les méandres des allées.
Les hommes parlent. Les hommes se sont mis à parler et le bonheur s'épanouit à l'aisselle de chaque feuille, au creux de chaque main pleine de dons et d'espérance folle. Si ces hommes parlent d'amour, sur la face du ciel on doit apercevoir des mouvements de traits qui ressemblent à un sourire.

Pierre Reverdy, Sable mouvant, Gallimard.

14/08/2009

Arbres d'Egypte

voyage sabine 133.jpg


sabine desert blanc 7 mai 08 049.jpg


sabine desert blanc 7 mai 08 089.jpg


sabine desert blanc 7 mai 08 091.jpg


sabine sinai charm el scheik 010.jpg

11/08/2009

Le jardin des plantes de Montpellier (suite) : les arbres

P1020538.JPG

Le fameux "arbre à messages" que beaucoup de montpelliérains connaissent, surtout en périoded'examens.Ce serait undes plus vieuxarbre dujardin: un "filaire à larges feuilles". Son tronc est creusé de trous ou "géodes" et a longtemps servi de boîte à lettre pour les amoureux.

P1020536.JPG


Le jardin a été fréquenté par des "hommes de lettres célèbres", tels que Rabelais,  Valéry ou Gide.

P1020555.JPG


Même les bambous n'échappent pas à la main de l'homme, qui éprouve en tous lieux l'urgent besoin de laisser sa trace.


P1020566.JPG

Monument hommage à Rabelais.

P1020579.JPG


P1020580.JPG


P1020582.JPG

09/08/2009

Le jardin des plantes de Montpellier

P1020540.JPG
Un peu de fraîcheur et de beauté en ce plein mois d'août, loin de la foule des plages, ça ne fait pas de mal. Le jardin des plantes de Montpellier reste un endroit "sauvage" malgré quelques touristes, où les habitués ont chacun leur banc réservé à l'ombre des grands arbres pour faire la sieste.
 
Le clou du jardin en ce moment, c'est les Lotus d'Inde. Ce bassin est appelé le "Lac aux lotus sacrés". De grandes et larges feuilles, des fleurs roses majestueuses, des fruits en forme d'arrosoir, c'est un régal pour les yeux.
Ces lotus auraient été rapportés d'Egypte. (La feuille de Lotus est un éléments décoratif très présent sur les temples.)
 
P1020541.JPG
 
P1020567.JPG
 
On peut apercevoir quelques carpes, raclant le fond entre deux feuilles...
 
P1020568.JPG
 
 
Des petites rainettes surnageant au milieu des nénuphars
 
P1020550.JPG
 
P1020549.JPG
 
P1020559.JPG
 
Des lentilles d'eau en pagaille, formant un écran de verdure et protégeant tout un monde aquatique
 
P1020560.JPG