Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2009

A quoi ça tient

Chaque matin, je croise un petit bonhomme à lunettes, qui part travailler, et qui, chaque jour, s'arrête devant le grillage qui longe un parking quartier Richter.

Et chaque matin, il coupe quelques branches minuscules du chèvrefeuille qui n'est plus en fleurs. Qu'en fait-il ? Pourquoi le garde-t-il puisqu'il n'a même plus d'odeur ?

Peut-être juste pour le souvenir du parfum, qui le fait tenir jusqu'au matin suivant.

Et chaque soir, en repartant, je vois l'homme qui fait la manche au pied du feu rouge et de l'hôtel de région. Il tient un gobelet en plastique blanc de sa seule main valide. L'autre est absente, le bras coupé à hauteur du coude.

Il est là, tous les jours, à circuler entre les voitures, le temps que dure un feu rouge, parfois au risque de se faire écraser, pour quelques pièces de monnaie. Tous les jours, de 8 heures à 7 sept heures du soir, sous la chaleur écrasante de l'été, en pleine après-midi, comme sous la pluie aujourd'hui.

Tous les jours, depuis trois mois, un gobelet blanc à la main.

 

P1020876.JPG

P1020875.JPG

 





19:16 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.