Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2012

Je m'appelais

Il fait gris, gris grisaille sur les toits de cette ville. L'aube, où est-elle. Lise, Thierry, où sont-ils. Envolés, enfouis. Sous les décombres. Où sont-ils. Weiwei, es-tu là. Tu cites les noms, les noms de tous les enfants. Noms-révoltes, noms oublis. Où sont-ils. Sous les décombres des villes enfouies, les enfants corruption.

Où sont-ils, Thierry, Lise, les enfants des appels au secours dans les entreprises grises qui effacent leurs noms. Le nom est gris, gris sous la grisaille. Je m'appelais Thierry Hainaut, j'allais avoir 52 ans.

 

ai-weiwei-sichuan.jpg

Weiwei lors de son enquête sur les enfants morts au Sichouan en 2008.

Lise Bonnafous s'est immolée dans la cour d'un lycée à Béziers il y a quelques mois.

Thierry Hainaut s'est pendu dans les locaux de la CPAM de Béziers il y a deux jours.

800px-Ai_Weiwei-So_sorry.JPG

En 2009, Weiwei a installé 9000  cartables en souvenir des enfants morts écrasés sous les murs des écoles mal construites en raison de la corruption. (source Wikipédia).

Et nous, que faisons-nous en mémoire de Line, de Thierry et de tous les autres  ? Que faisons-nous ?


Commentaires

J'essaie de vivre, de poursuivre tout de même mon chemin, tout en gardant mes yeux ouvert sur la dérive humaine, sur cette misère du coeur, alors je peins, en couleur, je prie, ça me donne de l'espoir, alors j'écoute de la musique : Rhapsody In Blue, Albinoni, Coltrane, Jarrett..., ça me réconcilie, je cherche en chacun la petite lumière qui l'habite, ça me console, je rejoins la nature, me tiens en silence près d'elle, ça me pardonne et je remercie. Je te remercie pour ce post 'réveilleur de conscience".

Écrit par : Hélène | 03/03/2012

Les commentaires sont fermés.