Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/05/2012

ça remue à l'intérieur

Les mots d'une dame après la lecture hier matin, à la salle du Temps Li(b)re à Palavas, de mon texte "Les réveillés", à l'occasion du concours de nouvelles organisé par l'association "Entre ciel et mer", dont le thème cette année était "L'homme dans la cité".

 

 

♦ Extrait :

"ça devait les aider, qu'ils disaient. A prendre le pouvoir sur nos consciences. Et puis quoi encore. Secouer des foulards devant nos têtes peut-être, comme dans les meetings, les rassemblements du parti. Fêtes populaires, fêtes nationales, bien droits devant le chef, et sourire, et rire.

Ils devaient rigoler là-haut depuis la tribune, à nous regarder bouger le derrière. Que du beau linge. Et celui qu'on porte, qui c'est qui le regarde, le repasse, nos fringues dégueulasses. Qui en veut, de nos chaussettes. Personne. Nos chaussettes de moujiks, de militants qui se bougent. Oui, on va manifester. C'est décidé. Nos outils de ralliement,des chaussettes rayées.

On peut rien y dire au chef. Il écoute pas, écoute rien. Que son chien de ministre et encore. Faut voir la tête qu'il a celui-là. Il a pas dû voir souvent sa mère.

On va aller manifester avec nos cagoules et nos chaussettes. La non-violence on vous dit. Les pantoufles au pied. On verra bien si ils rient jaune. Comment se faire entendre d'eux. Quand la masse populaire est fatiguée, ils disent. Qu'est-ce qu'ils en savent.

Demain lundi, on attaque. On verra bien où ça nous mène. L'année dernière on est monté dans les arbres, on voulait pas qu'ils les bousillent, on en avait rien à foutre du CAC 40. Mais eux nous ignoraient, nous calculaient même pas. On était que de la lie qui sait pas travailler. Ils nous ont envoyé les flics et l'eau les lacrymo et ça faisait beau tout ça quand même, toute cette fumée dans les arbres. "



Un arbre géant - Montréal, Canada. 22 avril 2012

C'est beau, c'est fort.

Le 22 avril 2012, Frédéric Back, L'Homme qui plantait des arbres, et jeune indigné de 88 ans, s'est penché sur la terre, au coeur de la ville de Montréal, pour y semer un chêne. Et dire tout son attachement à la terre généreuse et fragile qu'il habite.
Et aussi pour protester contre l'exploitation injuste et abusive des richesses naturelles en son pays. Le Canada est le seul pays au monde à s'être retiré du Protocole de Kyoto. Le Québec se lance maintenant dans l'un des plus importants projets d'exploitation des ressources de son histoire. Chaque jour, le partage de la richesse collective va dans le sens des inégalités, au profit d'une minorité et au détriment de la majorité. Cette manière de faire doit être changée.
Parce qu'ils refusent d'être dépossédés de l'avenir dont il est encore permis de rêver, avec Frédéric Back, plus de 100 000 citoyens.


 

Commentaires

Une belle initiative hautement symbolique!
Bonne journée lumineuse et chal-heureuse!

Écrit par : thami | 16/05/2012

Les commentaires sont fermés.