Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/02/2014

Poème : Je serai nue

 

 

 

Je serai nue devant toi

 

Je ne regarderai rien autour

 

Je saurai dire ce qui vient

 

Sans bégayer.

 

Ce sera juste

 

et vrai

 

et lumineux.

 

Alors

 

Tu te lèveras

 

Tu partiras

 

sans me regarder

 

sans un mot

 

Tu soulèveras tes chaussures de papier

 

Je regarderai voler au-dessus de toi l’ombre de tes semelles

 

Tournoyantes

 

Rougeoyantes

 

Et rien

 

Jamais

 

ne pourra amonceler la lumière qui surgira.

 

Ce sera une flamme

 

Une lumière nue

 

Une ampoule

 

Seule

 

A un seul filament.

 

Je te regarderai partir

 

Et autour de nous

 

Les gens

 

N’oseront pas interrompre

 

Ta démarche lente et saccadée.

 

 

Les chiens tournoieront

 

Eux aussi

 

Sur eux-mêmes

 

Les ânes braieront

 

Les coqs suspendront leur cri

 

Même l’aube

 

Ne se lèvera pas de son lit

 

Tout sera silencieux

 

Sauf ma main qui te guettera

 

Dans le lointain

 

Je serai immobile

 

Calme et droite

 

Au milieu de nulle part

Un sourire arrivera

 

Sur mes lèvres fatiguées

 

Et tièdes

 

Et j’aurai envie à nouveau

 

de soulever le monde

 

De le faire briller

 

Pour des yeux immobiles

 

Qui ne regarderont pas

 

Les écailles argentées

 

Des poissons

 

Qui courent

 

Dans le fond de mon cœur.

 

 

 

Poème publié dans la revue d'Ici Là, dirigée par Pierre Ménard, Paris, Février 2014.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.