Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2013

Un feu dans la nuit

 

 

 


Tous ces corps

de femmes d'hommes

ces visages

qui nous traversent

qu'en reste-il

après des mois

des images

des sensations

fugaces

un feu dans la nuit

les grains que l'on mange

dans la chaleur d'un foyer

la braise chaude à nos pieds

dehors le froid la neige

et cette femme qui fait la soupe

son regard étonné

son regard d'amitié sur celle

qui la regarde

qui s'arrête un moment pour partager son quotidien

 

 

 

15:00 Publié dans POAIMES | Lien permanent | Commentaires (0)

24/01/2013

Ramure

 

 

 

Ramure de baisers

 

Sous les cîmes de la colline

L'ombre des mots oubliés

 

Rouille

Mâchefer des enfer

La pointe courbe de tes lignes

De ton sein tranchant

Qui se détache

Marque une plaie dans la cîme

 

 

 

09:41 Publié dans POAIMES | Lien permanent | Commentaires (0)

22/01/2013

Apparition Roubauesque

 

 

 

Pas de Roubaud

Echassier

Parmi les cafés du matin

 

Oeil circulaire

A l'intérieur

La lumière le traverse

 

Miroir de mots




Lodève, 2012.

 

 

09:27 Publié dans POAIMES | Lien permanent | Commentaires (0)

05/01/2013

Mes Vasesco

 

P1120225.JPG

Montpellier - Décembre 2012

 

 

Petite recension des textes proposés pour les Vases Communicants initiés par François Bon :

 

Octobre 2012 - Embroussaillement passager (échange avec Pierre Ménard)

 

Novembre 2012 - Les impatients (extraits) - échange avec G. Deflaux - Wanatoctoumi

 

Janvier 2013 - Araucaria, poème - échange avec Elisabeth Legros-Chappuis






04/01/2013

Elisabeth Legros Chapuis #Vasesco de janvier 2013


C'est avec grand plaisir que j'accueille aujourd'hui pour ces premiers Vases communicants de l'année, Elisabeth Legros-Chappuis,  que l'on peut lire ici et là.  

On peut retrouver mon texte, Araucaria, sur son site, ici.

Pour l'ensemble des textes des Vases  de janvier 2013, c'est .


Dormition

Je suis le seigneur du château

Je suis le guerrier de Xian, debout dans la fosse

Je suis le gisant étrusque dans sa sépulture jumelle

Dans la nuit du tombeau, les chauves-souris

étendent leurs ailes sur ma tête

Les courants souterrains m’entraînent dans les corridors du songe

Je suis la princesse moldave, la déesse aux longs cheveux

Je suis la reine des neiges, la princesse au cœur de bronze

Dans le silence de la nuit,

jaguar4.jpg

les chants alternés des moines se répondent

La flèche s’élance vers le ciel, la mer balaie les atermoiements

Le carré des minutes et des heures palpite comme un cœur minuscule

Au plus haut des nuages, je saisis le bout de l’écharpe de l’ange

Dont le passage a laissé des flamboiements épars, des braises

Inscrivant en lettres de feu sur la voûte nocturne

Le nom secret de l’aimé lointain

Je suis le jaguar tacheté aux yeux d’or liquide

Je suis le lézard taciturne immobile sur le mur

Je suis l’odalisque aux larges hanches, à la nudité généreuse

Les ondes du fleuve verdâtre m’emportent dans leur pulsion

Les herbes ondulant sous l’eau sont mes cheveux nouveaux

Les racines des arbres fixent mes pieds

Je suis la prisonnière des Sargasses, la fileuse aux laines rouges

Je suis la bergère des rêves déguisés en réalités

Je vais sur la terre comme au ciel et au fond du gouffre

Je vais où je vais et tous les lieux se valent pour moi.

 

17/12/2012

Pensées éternelles - Prix Védrarias 2012


 

P1120188.JPG

In SItu - ExpoSItiOn d'ARt URbain

Montpellier, décembre 2012


Le Prix Védrarias 2012 récompense 7 auteurs de nouvelles. Le prix existe depuis 1989, à Verrières-le-Buisson, en région parisienne.

Il est présidé par Alain Absire, auteur notamment de "l'Egal de Dieu", Prix Fémina 1987.

Parmi les membres du jury, il y a également Eric Fouassier, ancien primé aujourd'hui nouvelliste et romancier.


Ma nouvelle, Pensées éternelles, a été primée.


En voici un extrait :

Y aura personne à mon enterrement. Pas comme lui, qui a eu une belle mort.

C’est comme ça les riches, quand ça crève. Faut que ça montre, même là, qu’ils en ont de la clinquaille. C’est plus fort qu’eux. Faut que ça pousse sur leur cercueil. Partout. Ça respecte rien.

Je suis là. Je prie Dieu. Dieu, c’est mon ami. Les fautes, il connait. Les miennes surtout. Je lui dis tout, le soir dans le lit. Pas au cimetière devant la tombe, ni à monsieur le curé. Non. Ça reste entre nous ces choses-là. Le linge sale en famille. De Lui à moi. Les autres, toujours, ils ont été jaloux de ce que je Lui cause.

C’est pas donné à tout le monde d’avoir des facilités avec le Saint Esprit. Ça m’a causé du tort. Faut pas croire. Sa volonté, je l’ai faite et plus qu’assez. Et des fois je priais pour qu’il me laisse tranquille. Pauvre de moi, il dirait et il aurait bien raison. Je parle toute seule maintenant. C’est t’y pas Dieu possible. A la messe, devant la tombe, dans la rue. Quoi que je suis devenue depuis qu’il est parti, le Fernand ? Rien. Il m’a laissée, voilà. Et moi, qui sais quand j’irais au ciel, si j’y vais.

Je suis éreintée. Toutes ses tombes à laver. Et mon dos. Ma taille. Qui sait qui la serre, qui la touche, maintenant qu’il est parti. Je t’en foutrais, moi, des anges. Peut-être qu’ils nous bichonnent là-haut, va savoir. En attendant, c’est moi qui lave. Les plaques, les fleurs à changer. Le curé, il dit que ça met du beurre dans les épinards. J’aurai pas cru qu’il dirait ça. Il a dit aussi que j’étais bien brave et que je pouvais venir tenir sa maison.

10/12/2012

La revue Brèves disponible en numérique


 Les revues se défendent. Elles se sont regroupées et sont désormais présentes sur un site où on peut les découvrir et les acquérir à prix réduit.

Il faut les défendre et les acheter pour qu'elles continuent à exister et à innover.

L'excellente revue de nouvelles, Brèves, fait partie de ces revues disponibles en numérique.

Pour la découvrir ou acheter un numéro au prix réduit de 8 euros (au lieu de 12),

Aller ici

 

breves-2239-large.jpg


Ma nouvelle, La couleur du jour, est disponible dans le numéro 96.



09/12/2012

Palmarès des 70e Jeux Méditerranéens - 2012

 

Kandinski_Cercles-5abda.jpg

Remise hier soir des Prix des 70e Jeux Méditerranéens 2012 décernés par l'Association des écrivains Méditerranéens et la Revue Souffles à la salle de la galerie Saint-Ravy à Montpellier où j'ai eu le plaisir de recevoir le Prix Eclat du texte Court pour le texte "Au-delà du bleu".

Le texte sera publié très prochainement dans le n°240-241 de la revue Souffles.

Christian Corp, président de l'association, a justement rappelé à cette occasion, sur le thème du bleu, l'essai de Kandinsky, Du spirituel dans l'art.

On a pu ententre un florilège de textes très variés, allant de la nouvelle au récit, du texte poétique au monologue théâtral et voir les très belles encres du livre d'artiste qui a été primé.


Palmarès :

Grand Prix de poésie Joseph Delteil : Catherine Boudet pour "Les laves bleues"

Grand prix de prose Gaston Baissette : Emmanuelle Malhappe pour une suite de nouvelles.

Grand Prix du Livre d'artiste de la ville de Montpellier : Marie-Hélène Lopez et Jean-Michel Fatou pour "Extinctions".

Prix du jeune auteur de poésie - Karl Bréheret : Nicolas Puig pour "Les dimensions du sacré".

Prix Garcia Lorca de l'auteur dramaturge : Yann Berlier pour "Les colombes tombent aussi".


Je suis également lauréate du Prix Védrarias 2012, présidé par l'écrivain Alain Absire.

J'aurais l'occasion d'en reparler dans quelques jours.

10:24 Publié dans Publications | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bleu

22/11/2012

Dancing : parution chez Onlit Editions

 

Une de mes nouvelles est publiée sur le site d'Onlit Editions depuis lundi.

La nouvelle s'appelle Dancing.

On peut la lire en accès libre ici.

ONLIT EDITIONS est un éditeur littéraire numérique basé à Bruxelles et actif depuis 2006. "ONLIT publie depuis cette date une revue littéraire en ligne. Les textes sont accessibles librement au lecteur sur le site. Et depuis février 2012, tout en poursuivant ses activités de revue littéraire en ligne, ONLIT  editei aussi des livres électroniques (aussi appellés "ebooks") : les ONLIT BOOKS à lire sur les tablettes iPad, liseuses Kindle, Smartphones et autres supports de lecture numériques. "

Leur ligne éditoriale : "Principalement de la fiction contemporaine, volontiers décalée. Mais nous aimons aussi surprendre ! Quant aux auteurs publiés, ils viennent de tous les horizons : connus ou en devenir, jeunes et moins jeunes, belges, français, québécois..."

Allez lire notamment les nouvelles de Nicolas Ancion, auteur que j'ai récemment découvert et dont j'aime particulièrement l'univers et l'humoir noir.

P1120093.JPG


02/11/2012

Vases communicants de novembre : Halloween, un tocsin pour la pluie

 

Pour ces Vases Communicants de novembre auxquels je participe pour la deuxième fois, j'accueille avec plaisir Wanatoctoumi, adepte de contraintes d'écriture et modeste disciple de l'Oulipo, et son très beau poème sur les tempêtes déferlantes.

La contrainte ou proposition amène ici, je trouve, une force et une musique dans ce texte. On voit les vagues, on entend le tocsin.

 

Vous pouvez retrouver mon texte, Les impatients, sur son site, ici.


"C'est le temps des marées soulevées par les vents"

Un arbre s'est couché et la pluie tombe à verse."(Wana) : Je n'avais pas la chance de connaître Maryse Hache, disparue il y a quelques jours, mais je m'associe à la dédicace collective.

 .................................................................................................................................................................

 

2012-10-31 - Tempête-tocsin.JPG

Ce poème, en vers auto-justifiés, est construit sur la base des quatre mots « pluie, tempête, vent et tocsin »,  que l’on répète quatre fois dans le texte.

Le jeu consiste à dissimuler (autant que possible) les répétitions.

Dans chaque strophe, l’ordre d’apparition des quatre mots se déduit de la strophe précédente par permutation, selon une règle inspirée de celle de la quenine (voir ici, sur le site de l’Oulipo : quenine et n-ine).

...............................................................................................................................


Pour lire les textes de tous les autres participants de ce mois de novembre ( Merci à Brigitte Célerier) :

Mathilde Roux http://www.mathilderoux.fr/ et Jean-Marc Undriener http://www.fibrillations.net/
François Bonneau http://irregulier.blogspot.fr/ et Pierre Ménard http://www.liminaire.fr/
Christine Leininger http://les-embrasses.blogspot.fr/ et Camille Philibert-Rossignol http://camillephi.blogspot.fr/
Martine Horovitz Silver http://marsupilamima.blogspot.fr et Valérie Pascual http://encrebleunuit.blogspot.fr/
Déborah Heissler http://deborahheissler.blogspot.fr/ et Christophe Sanchez http://www.fut-il.net/
Catherine Désormière http://desormiere.blog.lemonde.fr/ et Dominique Hasselmann http://doha75.wordpress.com
Madame de Keravel http://depluspres.blogspot.fr/ et Dominique Autrou http://dom-a.blogspot.fr/
Eve de Laudec http://www.evedelaudec.fr/ et Brigitte Célérier http://brigetoun.blogspot.fr