Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/03/2010

Les caves coop en languedoc - Roussillon : un beau livre chez lieux-dits éditions

Un beau livre en papier glacé de 256 pages vient de sortir sur l'histoire et l'architecture des caves coopératives du Languedoc - Roussillon. "Cathédrale du vin", la cave coopérative rythme le paysage et s'impose comme l'édifice emblématique du village.
La coopé est chère aux Languedociens...
Avec plus de 550 caves, la région s'érige en symbole du mouvement coopératif viticole français. En introduction, Geneviève Gavignaud-Fontaine revient sur l'histoire du mouvement coopératif, puis Jean-Louis Vayssette présente les architectes et les décors majeurs qui marquent l'espace de leurs empreintes.
 
P1040088.JPG
P1040089.JPG
P1040090.JPG
Jean-Michel Sauget présente les principaux types de plans de caves coopératives dans l'article intitulé "Entre architecture industrielle et oeuvre architecturale", Michel Wienin, dans "Fabriquer du vin", présente les principaux types de vinification.
 
P1040091.JPG
P1040092.JPG
P1040093.JPG
S.Normand et L.Rodriguez, dans "Alcools et eaux-de-vie" présentent les distilleries coopératives de l'Hérault, et Jean-Louis Touzard, dans l'article "L'affirmation d'un patrimoine régional pour le XXème siècle" présente le bilan économique et les enjeux de demain.
P1040095.JPG
P1040096.JPG
"En s'intéressant aux architectes, au décor et aux bâtiments destinés à "fabriquer" du vin, cette étude défriche un terrain peu exploré et entend donner à ces édifices la place qu'ils méritent dans le patrimoine culturel français."
 

18:40 Publié dans Publications | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vin, caves

02/03/2009

Les caves coopératives : lignes de fuite

P1000403.JPG


P1000400.JPG


P1000401.JPG

13/02/2009

Les caves coopératives : un patrimoine menacé

P1000028.JPG
L’époque des « usines à vin » est terminée. Aujourd’hui, les caves coopératives se cherchent bien difficilement une deuxième vie.
Certaines, les plus chanceuses, sont transformées en lieu culturel, en logements sociaux. On garde parfois la façade, témoignage et emblème d’une époque, d’une activité qui a fait travailler bien des hommes.
Il faut dire que cela coûte cher de réhabiliter ce type de bâtiment. Les contraintes actuelles ne permettent pas toujours de les conserver.
Souvent, la charpente repose directement sur les cuves. Et démolir les cuves n’est pas une simple affaire.
P1000025.JPG
Beaucoup de caves coopératives sont aujourd’hui fermées, désaffectées. En cours de démolition.
On commence à s’intéresser à elles, à les prendre en photos. On s’inquiète.
Souvent, on ne pense pas à conserver les archives. On les brûle, on s’en débarrasse.
Ces bâtiments industriels et agricoles, pas toujours beaux au premier abord, méritent qu’on les regarde de plus près.
Qu’on se fasse l’œil avant qu’ils ne disparaissent totalement.P1000061.JPG