Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/05/2012

Exposition Vincent Dezeuze à la Maison de la Gravure

Exposition Vincent DEZEUZE : Racine d'Aleph

Exposition du 18 mai au 30 juin 2012

Vincent Dezeuze construit depuis 1990 une oeuvre gravée variée Son univers symbolique explore le langage dans ses multiples formes, une recherche sur nos racines humaines.

Après avoir pratiqué les différentes techniques de l'estampe sous la direction de Patrice Vermeille à l'école des Beaux-Arts de Montpellier, il expérimente la collagraphie et de nouvelles techniques, dans une volonté d'évolution traditionnelle de l'estampe.

Il prend, en 2001, la succession de Walter Barrientos en tant qu'enseignant dans la future Maison de la Gravure Méditerranée dont il est un des co-fondateurs et qu'il anime jusqu'en 2011.

rhizome, vincent, dezeuze, estampe, exposition

« Pour beaucoup d'artistes, l'estampe est encore un moyen de produire des multiples. Pour certain c'est un véritable médium d'expression. Après avoir pratiqué quelque temps la peinture, je me suis exclusivement tourné vers la gravure.

Le travail du graveur n'a rien à voir avec celui du peintre, surtout en estampe contemporaine où la diversité des matériaux utilisables élargit à l'infini le champ des images réalisables. Le graveur est lié à la matière, il joue avec les matériaux, il les façonne dans le dessein de laisser leur empreinte sur le papier ou sur tout autre support.

Le fil conducteur de mon travail se situe au niveau du langage, le langage au sens large, le signe qui permet de communiquer. L'estampe est à l'évidence le médium approprié pour montrer le signe, elle a toujours été le support de la mémoire et de l'écrit, donc de l'échange. Le langage est une de nos racines, il est formateur d'une construction mentale.

Ici je présente des variations graphiques autour de l'alphabet et des représentations de rhizomes. La lettre ou l'idéogramme sont issus d'une représentation du réel, un schéma qui a été rendu abstrait par l'usage et la simplification due à sa grande reproduction.

Les rhizomes imprimés sont comme des signes, les éléments d'un autre alphabet, celui qui nous rattache à l'essentiel : la terre, nos racines. Ne sommes-nous pas issus d'un morceau de glaise ? »

 

Vincent Dezeuze

11/04/2012

Images fugaces, apparitions

 

P1100358.JPG

P1100357.JPG

Montpellier - Zat 2012

08:00 Publié dans Art, Journal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : apparition, mémoire

11/11/2011

Un poilu

 

P1000876.JPG

Je ne connais pas "sa" guerre.

Je recherche des infos sur ce type d'uniforme, type de la veste, calotte.

01/10/2010

En remontant la rue Vilin

C'est le nom du magnifique et très émouvant film documentaire réalisé par Robert Bober, en 1992

en hommage à son ami Georges Perec.

(Le film était diffusé hier à la médiathèque E.Zola de Montpellier en présence de Robert Bober.)

La rue Vilin, c'était une rue de Ménilmontant, dans le 20eme arrondissement

Une rue aujourd'hui disparue et remplacée par un jardin à Belleville

Une rue où Georges Pérec a vécu les six premières années de sa vie

 

6a00d83451bac169e2012875c04bdd970c.jpg
16-33.jpg
6715_038_00-37-00-20-2.jpg
2074269262.jpg
enremontantlaruevilin.jpg
perec2.gif
Robert-Bober.jpg
Un des moments fort du film : celui où sont filmés dans un long plan-séquence les tombes d'un cimetière juif, avec en fond sonore, la lecture de tous les noms inscrits sur les tombes, des tombes sans corps.
La parole comme seule trace.
Le film aussi comme seule trace de l'existence de la rue Vilin, de ces maisons, de ces hommes et de ces femmes qui ont vécu là, dans ce quartier populaire.

Robert Bober est également romancier et vient de publier, " On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux."

20:22 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mémoire, pérec

13/08/2010

Le café Plana à Olonzac

 

P1060117.JPG
Un café second Empire, "dans son jus", intact
Rien n'a bougé ou presque
Avec de très beaux plafonds peints
On se croirait dans un tableau de Lautrec ou de Degas
P1060113.JPG
P1060118.JPG
P1060119.JPG
Quelques photographies de Joseph Plana, le patron emblématique
Ici, photographie de 1923
Le 3ème en haut, en partant de la gauche
P1060114.JPG
P1060115.JPG
P1060120.JPG



08:00 Publié dans monuments | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : café, mémoire